une soeur de la mariee

Publié le par maore

la mariée ,la semaine précédant le grand jour ,vide ses armoires et distribue tous ses vêtements aux femmes de sa famille et... elle donne tous les bijoux qu'elle possède pour ne montrer que ceux offerts par son futur mari , elle les offre à ses soeurs ,tantes, cousines , femmes de la famille , pas en dehors.
voici d'ailleurs la soeur de la mariée (celle en rouge des premiers articles) elle porte le salouva(habit du bas) et le lamb:le voile mahorais et non le voile islamique ( tenue que porteront toutes les femmes de la famille de la mariée tandis que les femmes de la famille du marié seront toutes elles aussi avec une autre tenue identique, surtout pas la même) je vous expliquerai pourquoi dans un autre article. la soeur de la mariée donc qui porte déjà pas mal de bijoux les donnera à son tour la veille de son mariage.vous l'aurez compris les hommes s'endettent pour de nombreuses années, là aussi, il y a une tradition qu'ils ne pourront plus assumer: la société de consommation arrive à mayotte et les hommes sont très fanatiques du  téléphone portable, téléviseur, lecteur de cd et dvd, l'électroménager n'est pas à l'ordre des dépenses. les bijoux représentaient la richesse du mari et la valeur de la beauté de la femme pour la famille de la mariée dans tous les villages de l'île, même si toutes et tous y sont encore très attachés, les jeunes générations commencent à émettre des réserves quant à la quantité. il faut cependant savoir que la fille a déjà sa maison(mayotte est de tradition matriarcale) et la famille du marié offre toute la nouvelle garde robe:"la valise" que le frère du marié va porter avec tous les cousins chez la mariée dans la semaine, pour le mobilier et le reste les mahorais n'ont pas nos façons occidentales de meubler et d'équiper la maison( il n'y a déjà pas de cuisine, ce qui limite les dépenses).IMG_5994.JPG

Publié dans femme mahoraise

Commenter cet article

lenedou 24/03/2008 19:44

Et beh une nouvelle garde robe !!! Non sans rire, c'est bien que toutes ces coutumes ne se perdent pas, malheureusement comme on me le dit en Corse, la société de consommation est en train de tout détruire, de belles traditions se perdent et c'est dommage !